Marque :Balda-werke         Modèle : Baldessa Ib        Format : 135

Caractéristiques :  1958. Une surprise au nettoyage : je pensais avoir acheté un boîtier basique au look sympa mais, une fois débarrassé de l'épaisse couche de poussière qui le recouvrait, j'ai découvert que la cellule sélénium fonctionnait encore et qu'il possédait un télémètre couplé qui m'avait totalement échappé plus pas mal de petites astuces techniques qui me plaisent beaucoup.

La cellule n'est pas couplée mais elle affiche une EV (Exposure Value) à reporter sur l'obturateur Prontor SVS ce qui prend 3 secondes. Une fois l'EV choisie, la bascule entre les divers couples vitesse-ouverture se fait en tournant une bague.

L'armement se fait par un demi-tour d'une clef sous la semelle. Le compteur de vue à remise à zéro manuelle est concentrique à la clef.

A l'autre extrémité de la semelle, se trouve une espèce de banane partiellement gainée qui est plaquée à la semelle. Pas la peine de s'arracher les ongles, un petit levier situé sous l'objectif libère la banane quand il est placé sur la position R (comme Rembobinage). Du coup, on peut faire pivoter la banane qui se transforme en manivelle.

L'objectif est un Isco-Gottingen Color Westanar de 45 mm de focale ouvrant à 1:2.8.

La vitesse maxi est assez modeste : 1/300ème seulement.

L'engin comporte encore deux ou trois particularités.

Le réglage de distance se fait avec l'index grâce à la petite molette au-dessus du déclencheur ce qui n'est pas mal trouvé.

Un mémo film se trouve sous la semelle autour du filetage pour le pied.

Le filetage pour le déclencheur souple se trouve sous le bouton du déclencheur.

Le levier de rembobinage sert aussi de troisième appui si on pose l'appareil sur une surface plane.

Il devrait porter son nom sur la petite plaquette en bas à gauche de la façade mais la sérigraphie a disparu avec les années.

Le dos est entièrement amovible (pas bien !!!) et s'ouvre grâce à 2 petits boutons poussoirs.

Pas moyen de retirer les sangles : elles sont rivées sur 2 anneaux.

Une vue qui montre la molette de réglage de distance et l'échelle de profondeur de champ.

La manivelle de rembobinage, le mémo film, le levier de débrayage de l'avancement et la clef d'avancement du film. On voit le filetage du déclencheur souple sous le bouton du déclencheur et les 2 boutons d'ouverture du dos.

Deuxième bonne surprise lors de la séance de labo : il va super bien ce petit appareil. Il est rare que je trouve autant de photos valables sur une 36 poses

Un de mes grands classiques : le pont de la Caille

La rivière d'Ain photographiée dans le Jura

Un autre de mes classiques : Annecy (et son célèbre lac en pente).

Là, c'est Genève

Lons-Le-Saunier

Un manège sur la plaine de Plainpalais. Je l'avais déjà shooté avec mon Minolta Riva Mini

Un pont à Megève

La Neptune amarée à Genève

Je suis assez content des photos de scooter : elles ont été prises dans la halle CFF de Morges qui n'est pas franchement lumineuse. Je devais être au 1/15ème et ouvert à 1:2.8

Une ruelle de Seyssel Ain

Une souche sur le mont de Vesancy

Petite pause devant la chapelle de Vesancy

La chapelle de Rianmont à Vesancy.

Le Henry Dunant arrivant à Vevey.