Marque : Minolta                                 Modèle : SRT101        Format 35 mm 24 x 36

Caractéristiques :  Construit entre 1966 et 1969. Reflex 24 x 36 à objectifs interchangeables. 

Visée par prisme et miroir à retour automatique. Mise au point sur microprismes et anneau dépoli incorporés dans une lentille de Fresnel. Objectifs interchangeables avec baïonnette Minolta MC.

Obturateur à rideaux. Vitesse de1/1000 à 1 sec et  pose B. Retardateur incorporé. 2 cellules CdS dans la visée reflex montées de manière a compenser les contrastes excessifs d'éclairage (Système CLC)

Réglage semi-automatique de l'exposition par coïncidence aiguille-repère apparents dans le viseur. Sensibilités de 6 à 6400 ASA. Compteur automatique. Manivelle de rembobinage escamotable. 

Prix en 1971 avec objectif 1.4/58mm 1700 Francs

Un de mes boîtiers préféré. Facile d'emploi et donnant d'excellents résultats. En plus Minolta est la marque pour laquelle j'ai le plus bel éventail d'objectifs.

Objectif MC Rokkor PF 1:1.4 - f58mm

Quelques photos : 

Un petit contre-jour sur le Leman. Comme je suis fair play, je n'ai pas "photoshopisé" le flare en haut au centre de la photo. Je m'étais bien douté qu'avec le soleil en pleine face, je m'exposais à ce genre de désagrément mais la lumière particulière valait le coup (à mon avis). L'apparence bizarre des montagnes est du à une légère brume sur les premiers ressauts.

Sur celle là, le principal défaut technique est davantage dû au jardinier. Je ne sais vraiment pas quelle sale bête bouffe les feuilles de mes rosiers   :-)

Sujet un peu bateau, mais je voulais essayer le zomm Vivitar 75-300 acheté le matin même. Le pont de la machine et le bâtiment de la Cité du Temps sur le Rhône à Genève.

2 vues prises en décembre sur la jetée des Pâquis à Genève (voir sur la page de l'Olympus Stylus le même endroit vu par mon épouse le même jour)

Du coté de Calvi

Les méfaits du SRT 101 sur les âmes simples. Nous étions à une fête pour l'anniversaire d'une collègue quand un autre collègue, hypnotisé par mon SRT, s'en est emparé et est parti shooter l'orchestre.

Petite découverte début 2017 : quelques pellicules datant de 1975. Bon, il y a quelques rayures mais au moins, on sort quelque chose.

Un concert de Serge Lama, je crois que c'était à Bellegarde sur Valserine

Là, pour la date c'est encore plus précis : nous étions le 21 avril 1975. Comment je m'en rappelle ? Un petit événement qui a beaucoup compté dans ma vie , c'est le jour où j'ai rencontré mon épouse. Bon, ça ne suffit pas à expliquer que je me souvienne d'une date avec ma mémoire de poisson rouge mais je suis repassé à Seyssel quelques années plus tard au moment ou le foyer des jeunes disparaissait sous les pelleteuses pour faire place à une nouvelle route et le seul truc que j'ai vu c'est le panneau d'époque annonçant le gymkhana que nous avions organisé. Normalement, c'était destiné à amuser les enfants et leurs vélos mais quelques Mobylettes sont mystérieusement apparues.

Bon, les ados attardés de la série de photo ont maintenant entre 60 et 70 ans.

Là, je n'ai pas pris la photo : je suis sur la mob.

Mon pote Albert sur sa Malagutti. La semaine nous bossions ensemble comme carreleurs. Si je bricole raisonnablement dans une maison aujourd'hui c'est en grande partie de sa faute. (Normalement, je suis dessinateur industriel donc, pour savoir par quel bout prendre une truelle ça aide peu)

En épluchant les tirages papiers mon épouse a fini par en trouver un ou elle apparaissait. Bon, il y a fallu mettre la tête de l'agrandisseur quasiment contre le plafond mais j'ai réussi à tirer le premier portrait d'elle  que je n'ai jamais fait. Elle est entre le cycliste et le grand en chemise claire.

L'article qui lui a été consacré dans l'annuel Photo-Ciné de 1971

 

    

L'appareil figure dans le livre

à la page 252