Marque : Riken Optical                 Modèle : Ricoh XR Solar        Format 35 mm 24 x 36

 

Caractéristiques : Sauf erreur, cet appareil a été distribué en France en 1994 sous le nom de Cosina E1 Solar. 

 

Outre l'alimentation (pas vraiment courante) de la cellule par un mini panneau solaire, le look des deux appareils est trop proche (100% identique à l'exception des marquages) pour laisser beaucoup de doutes.

 

Celui-ci a été acheté en Chine ce qui lui vaut d'arborer un beau Made in Japan et un non moins beau hologramme "People's republic of China".

 

C'est un bon boîtier basique utilisable en manuel ou en mode programme. Pour le mode manuel, les informations sont sommaires : il apparaît soit un - en bas du viseur ou un + en haut pour indiquer une sous ou sur exposition et un petit rond au milieu quand le réglage est correct. Pour mettre l'affichage en route, il faut décoller le levier d'armement du dos et presser le déclencheur à mi-course.

 

L'obturateur à rideaux métalliques va de la seconde au 1/2000ème plus la pose B.

 

Je l'ai acheté avec un 28-80 ouvert de 1:3.5 à 1:5.6 et un 28 mm ouvert à 1:2.8 et un flash franchement exotique puisqu'il s'agit d'un Yinyan BY-24ZP. Moi non plus, je ne connaissais pas :-)

 

Avec le 28 mm

 

 

 

Avec le zoom

 

L'hologramme au dos du boîtier.

 

 

Bon, à l'usage on va dire que le concept avoue son age. Les cellules m'ont l'air un peu vieillissantes et pas très efficaces. En plus, ma manie de toujours avoir un chapeau sur la tête n'aide pas beaucoup leur exposition au soleil. En gros, il y a 4 ou 5 diaphragmes d'erreur sur les mesures. Du coup, j'ai laissé tomber le mode automatique et j'ai tout fait soit avec une cellule à main, soit au pifomètre (qui était un poil déréglé aussi : j'ai raté une masse de photos)

 

Ce n'est pas évident, mais c'est un jeu d'enfants sur la plaine de Plainpalais à Genève

 

 

 

Le même jour, un petit appareil photo en vente sur les puces. Le plus beau c'est que je ne l'ai pas vu en passant devant.

 

 

 

Tiens, le lac penche un peu. Ca faisait longtemps que ça ne lui était pas arrivé :-)  (en fait, je me demande s'il est vraiment plat ce lac). L'embarcadère de la CGN à Versoix

 

 

Il n'y a pas que des bateaux à Versoix : toutes les 3 minutes un jet en finale sur Cointrin passe au dessus. J'ai bien aimé la juxtaposition du générateur de barouf au dessus du lac paisible.

 

 

Nettement plus calme : un planeur radio commandé se pose sur la pente de Vesancy

 

 

C'est tellement calme que ça ne dérange même pas les vaches.

 

 

Le Léman depuis la chapelle de Vesancy