Marque : S.E.M.                         Modèle : Semflex T950        Format : 6 x 6 sur film 120 

Caractéristiques : Juste après la dernière guerre, les allemands ayant autre chose à faire et les importations étant gelées, l'industrie photographique française a eu un regain de forme qui nous a valu, entre autres, les Foca en 24 x 36 et les Rex ou les SEM en 6 x 6 reflex à 2 objectifs. 

J'ai eu un peu de mal à croiser la route d'un Semflex mais, ce matin, ce T950 de 1950 m'est tombé dans les bras.

Bien sur, ce n'est pas l'Otomatic" et son avancement de film automatique (précisément) mais, de mémoire de lumière rouge sur un dos de film, on ne connaît pas la panne dans la famille.

Les 2 objectifs sont des SOM Berthiot Anastigmat de 75 mm de focale. Celui de visée ouvre à 1:3.3 et celui de prise de vue à 1:4.5

L'obturateur Orec (d'après le nom de la ville d'Aurec ou était située la S.E.M) donne du 1/10ème au 1/250ème et une pose B. Il y a une prise de déclencheur souple et une pour la synchro flash, vraisemblablement en synchro M. L'armement se fait séparément de l'avancement du film et il n'y a pas de protection contre les doubles expositions

Pour ma pellicule de test, comme d'habitude avec les TLR, je n'ai pas fait d'étincelles. Voici 3 photos sauvées du désastre.

D'abord, Antoine en train de jouer

Mézigue en train de tuer le temps dans une boutique en jouant avec les jeux de miroirs. Comme il faisait très sombre et que la pellicule faisait 50 Asa, j'ai utilisé la pose B pour une durée d'environ 1.5 secondes.

Et pour finir, un sujet déjà traité avec un Starflash : mon vélo posé devant la maison

Une publicité Semflex parue dans le Science et Vie de juin 1955

La page Semflex du catalogue Photo Plait 1953/55