Marque : Voigtlander                                        Modèle : Vitessa L        Format 35 mm 24 x 36

 

Caractéristiques : Drôle d'animal que ce Vitessa. Je regardais un reflex Zeiss sympa sans plus lorsque le brocanteur sentant le pigeon connaisseur, m'a sorti sa "réserve du patron" cachée jusque-là aux regards indiscrets.

 

Franchement, voyant le Vitessa, j'ai aussitôt oublié le Zeiss (d'ailleurs vendu un peu cher à mon goût) pour me pencher sur son cas. J'ai déjà quelques foldings mais c'était le premier que je voyais qui s'ouvre à 2 battants.

 

La mise au point se fait, comme sur mon Fujica 35-SE par une molette placée sous le pouce droit quand on vise. La grande tige proéminente sur le boîtier est le système d'armement rapide qui a donné son nom à l'appareil.

 

 Sinon, c'est un boîtier 24 x 36 télémétrique. Construit entre 1954 et 1955 à 11 500 exemplaires.

 

Obturateur Synchro Compur de 1s au 1/500ème + pose B objectif Color Skopar 2.8/50 mm.

 

Cellule au sélénium non couplée avec l'indication visible depuis le dessus de l'appareil. On voit la fenêtre de la cellule en haut à gauche de la photo. Un tableau des sensibilités est gravé sur le capot rectangulaire (de 6 à 200 asa)

 

On reporte la lettre correspondant à la sensibilité de la pellicule en faisant tourner un cylindre gradué grâce à un bouton pivotant situé derrière le boîtier.

 

L'aiguille de la cellule pointe un N° de couple vitesse/ouverture à reporter sur le curseur visible à l'avant de la grande bague dentée de l'objectif. Ensuite, il n'y a plus qu’à faire tourner la bague dentée pour choisir sa vitesse ou son ouverture, l'autre paramètre variant en même temps pour conserver la valeur d'exposition.

 

Ça a l'air compliqué comme ça mais c'est tout simple. 

Synchronisation flash par une prise coaxiale placée sur une des portes. le choix entre synchro M et X se fait par un curseur sous l'objectif tandis que l'indication se lit au dessus, sabot de fixation flash sans contact.

A l'usage, ça donne ça.