Marque : Yashica     Modèle : Electro 35 GT     Format 24x36 sur pellicule 35 mm  

Caractéristiques : 1968 pour ce télémétrique que le Mac décrit comme la version noire de l'Electro 35. Je veux bien qu'il ait un très gros air de famille mais en plus de la couleur, il y a quelques petites modifications comme par exemple la semelle ou la plaquette du testeur de pile.  

L'objectif est un Color-Yashinon 45 mm ouvrant à 1.7 à la place du Yashinon tout court du 35 ce qui sous entend peut être un traitement différent des lentilles, l'obturateur est un Copal Elec. Il y a 3 mode d'utilisation : la pose B, l'automatisme priorité à l'ouverture et le mode flash. 

La prise de synchro flash est sur le coté du boîtier, coté rembobinage. Le petit levier rouge sur l'objectif est le retardateur. 

Les témoins ambre et rouge sur l'appareils sont ceux de la sous exposition et de la surexposition. Il y en a un troisième dans le compteur de vues (autre différence) pour le test de la pile. La pile d'origine était une EPX164 de 5.6 Volts au mercure totalement introuvable de nos jours. Elle peut être remplacée par une alcaline 476A de 6 Volts en bidouillant pour finir de remplir le logement.

A part une bonne couche de crasse (qui n'a pas résisté à un petit nettoyage) et un choc sur le filetage porte filtre. il est en bon état et fonctionne parfaitement (à vérifier quand même avec la rituelle pellicule de test)

Première pellicule. L'appareil est assez bizarre à employer : l'obturateur est tellement silencieux que c'en est angoissant (il marche là ?) et on est réduit à espérer que l'exposition automatique fonctionne (vu le résultat oui). 

Autre genre d'essai : première utilisation de la batteuse "Franco-Hongroise" des "Métiers d'Autrefois" depuis 1950 ou 1955. Bonne nouvelle, elle fonctionne aussi

Le port de Calvi