Marque : Zeiss-Ikon                Modèle : Kolibri       Format : 40 x 30 mm sur pellicules 127 (A8 Zeiss Ikon)

Caractéristiques : ~1930-1935 pour ce boîtier rigide muni d'un "Soufflet" cylindrique en acier verrouillé par baïonnette. 

L'objectif est le légendaire Tessar 1:3.5/50 mm et l'obturateur un Compur donnant de 1/300 à 1s + pose B et T. Obturateur armé par levier 

Le viseur en 2 plaquettes mobiles vient se plaquer contre le boîtier quand il est escamoté. 

Le petit pied qui permet à l'appareil de tenir debout n'est pas d'origine : c'est une réalisation d'un iconomécanophile du forum de Sylvain qui, sur la base d'un plan que j'ai honteusement reproduit d'après des mesures faites sur une photo, a réalisé une série de pieds pour la poignée de collectionneurs dont les Kolibri ne tenaient plus debout. (Merci encore Denis)

Le format normal du 127 est de 8 vues de 40 x 65 mais il s'agit là d'un "demi format". La surface exposée est limitée par une ouverture dans une platine de 40 x 30 et il y a 2 fenêtres rouges au dos de l'appareil dans lesquelles les numéros se placent successivement pour donner 16 vues.

Un petit essai de prise de vue en situation avec des accessoires d'époque empruntés à  mon épouse

J'ai enfin testé l'engin. Faut bien être honnête, j'ai plus facile d'emploi dans mon stock. Il ne faut pas oublier de sortir l'objectif et le viseur, régler la vitesse, l'ouverture et la distance, avancer le film en se servant de la bonne fenêtre puis armer l'obturateur avant de cadrer dans un viseur pas vraiment facile d'emploi et de déclencher (je simplifie, il faut arriver à  trouver le déclencheur à tâtons au bout de l'objectif).

Après m'être pas mal débattu pour le tirage (je pense avoir surdéveloppé mon film) j'ai sorti quelques clichés sympas. Le Tessar, c'est quand même pas mal.

Un cheval de trait utilisé pour le débardage du bois.

L'étang de Cessy.