Marque : Canon                        Modèle : EOS 1        Format 35 mm 24 x 36

Caractéristiques : Une superbe enclume datant de1989. Avec sa poignée booster et ses 8 piles AA il doit tourner autour des 2 kilos. 

A l'époque, c'était un boîtier "Pro" je l'ai d'ailleurs racheté à une photographe professionnelle. L'obturateur est à défilement vertical et ses rideaux sont métalliques. Il donne les vitesses de 30 secondes à 1/8000ème.

J'e l'ai trouvé muni d'un 50 mm Sigma macro ouvert à 1/2.8 et de son booster qui permet d'utiliser des piles normales et de monter la vitesse en rafale à 4.5 images par seconde. Il y a aussi un second bouton de déclencheur en bas de la poignée du booster pour les cadrages verticaux mais ça ne me parait pas spécialement pratique

Avec de la Fuji Reala, ça pète bien. Une voiture Salmson garée à coté d'un ULM

Le "Ville de Genève" accosté à Vevey (à 200 mètres du musée de la photo)

En janvier 2012, une période de bise violente associée à des températures polaires ont provoqué une "bise glaciale", des tonnes de glace s'accumulant sur les rives du Léman et sur les bateaux qui ont coulé par dizaines.

Vu les moins quinze degrés qui régnaient alors, je me suis abstenu de choisir un appareil demandant trop de réglages minutieux à faire sans gants et j'ai chargé en vitesse l'EOS1 pour aller me mêler aux centaines de photographes sortis ce jour.

Sur la plupart des photos, je me suis demandé pourquoi j'avais chargé un film couleur. Heureusement, sur celle ci, les glaces orangées du lampadaire amènent une pointe de couleur. Pas de bidouille Photoshop du style désaturation partielle, juste les couleurs de ce jour d'hiver

Un pieux de l'embarcadère CGN de Versoix. Je trouve qu'il illustre bien le froid et le vent

Là, c'est le port de Coppet ou la plupart des propriétaires de bateaux avaient pris leurs précautions. A Versoix ou à Genève il y avait nettement plus de bateaux coulés.

Les vedettes du jour à Versoix- Elles ont été mitraillées par tous les photographes présents et elles sont restées près d'un mois sur place en attendant que ça fonde..

Pas l'endroit le plus gelé mais les 5 mm de glace sur les pavés rendaient bien.

Je l'ai ressorti du formol pour une sortie "cascades" avec le club photo de Lons-le-Saunier. Il était raisonnablement facile à utiliser en poses longues et il disposait d'objectifs avec le même filetage porte-filtres que mon Pentax Kx (ça permet de dégrossir les réglages).

A part le poids, il est assez plaisant comme appareil. La mécanique "claque" bien au déclenchement et je pense que la rafale doit gravement dépoter.

La sortie, c'était à la cascades de Tufs à côté d'Arbois. Temps gris, froid et pluvieux : un vrai bonheur.

Tant qu'à faire des photos de cascades je ne pouvais pas manquer d'aller voir celle de Baume-les-Messieurs.

Un petit tour à Chilly-le-Vignoble pour finir la pellicule.

J'ai remis un rouleau pour finir la sortie à Baume-les-Messieurs.

Petite promenade en foret à la recherche de jonquilles (on en a trouvé malgré la meute passée avant nous)

On trouve de drôles de trucs en se promenant dans le Jura. En plus je ne cherchais même pas un raccourci.

Un autre jour, petite balade bucolique au hasard sur les petites routes de Saône et Loire (enfin je crois vu que dans mon coin en cinq kilomètres on visite le Jura, l'Ain et la Saône et Loire sans que l'on sache exactement quand on est où). Au bout d'un moment, on appelle le GPS à la rescousse pour sortir du dédale de chemins vicinaux. Il nous amène sur une route un poil plus large que nous identifions comme la route qui mène à l'autoroute. Mon épouse me dit "le circuit, c'est par là non ?". Je n'ai pas eu le temps de lui dire qu'il était un kilomètre derrière nous qu'on croisait un essaim de motards. Du coup, on les a suivi au circuit de Bresse ce qui fait que la fin de balade était moins bucolique que prévu.

Pour commencer, partie "route" avec des motards pas suicidaires qui préfèrent "essorer la poignée" dans un endroit fait pour plutôt que tenter le slalom à haute vitesse au milieu de toutes les autos bêtement scotchées aux vitesses autorisées. C'est marrant, ils me stressent moins ceux là ! Problème, vu l'impréparation de la visite je me suis retrouvé avec un 50 mm un peu juste avec les dégagements de sécurité protégeant les zones du public (on ne change rien aux distances : c'est très bien comme ça, la prochaine fois je prendrais un télé-objectif)

Il y en a qui attaquaient pas mal mais j'entendais des moustiques énervés dans une autre partie du circuit. Après une prudente traversée à gué d'un parking transformé en parc fermé ou on croisait ce genre de truc :

On est arrivé à la partie "supermotard", circuit mixte asphalte et terre. Là, ça rigolait pas, les mecs reconnaissaient le circuit en vue d'une manche de championnat de France et il y en avait qui attaquaient à fond. Hélas, la plupart de mes photos sont marquées par les barres noires du grillage qui étaient nettement moins marquées dans mon viseur. J'ai quand même trouvé un coin sans grillage mais c'était pas le plus spectaculaire.

J'ai fini la pelloche sur un saut de la partie en terre. Comme ça, ils étaient au dessus de ce "*ç%&/()= de grillage. En plus, j'avais le soleil dans le dos.