Marque :      Nikon                       Modèle :   D750           Format Numérique "Plein format"

Caractéristiques : Mon brave Pentax Kx a vaillamment rempli sa tache pendant 10 ans mais il faut bien reconnaître que dernièrement ses photos étaient bof bof ! Il n'a pas trop bien supporté une sortie du club photo sous la neige et la flotte.

Du coup je me suis lancé à la recherche d'un remplaçant que je voulais en "plein format" (marre des photos nettes de partout des petits capteurs, place au bokey). Pour ça je me suis concentré sur mon stock d'optiques. A ce jeu, c'est Nikon qui gagne grâce surtout aux objos achetés avec mon F90. Certes ils pèsent le poids d'un âne mort mais c'est le prix des grandes ouvertures (sans parler que j'ai du zoom en plastique moins bon mais bien suffisant pour les jours de flemme). Mon budget n'étant pas pharaonique je me suis contenté du D750 et de son "petit" capteur de 24 Mégapixels.

Je ne l'ai que depuis quelques jours et commence juste à l'essayer. Le plus gros problème c'est que j'ai l'habitude de faire les packshots avec le Kx piloté directement depuis le PC et que cette option est payante (et chère à mon goût) chez Nikon ce qui m'oblige à bosser déconnecté et c'est nettement moins pratique pour affiner les réglages (un écran d'APN ne pouvant pas rivaliser avec les deux 24" de mon PC). J'ai quand même sorti ça pour mes premiers essais.

Un endroit très photographié : un champ de coquelicots en bordure de la route.

Autre champ un peu plus loin.

Sortie du club à la source du Lison.

Le club de badminton de Lons-le-Saunier a demandé à l'APAJ de couvrir leur tournoi annuel. Il n'y avait pas grand monde de disponible (moi-même n'ai pu trouver que 2 petites heures dans le week-end) et je pense avoir été le seul à y aller avec mon épouse préférée.

Le moins qu'on puisse dire c'est que ça va vite et q^'on a pas vraiment le temps de réfléchir à ses réglages ou à son cadrage. J'ai fini par me mettre en mesure de lumière pondérée centrale , en autofocus continu avec le choix automatique des points autofocus (au moins, il y avait une chance que ce soit bon de temps en temps alors qu'avec un point autofocus choisi manuellement ça allait être la Bérézina.

Pour avoir les volants nets, il vaut mieux les prendre à l'arrêt.

Je n'y connais rien en badminton et je ne sais absolument pas qui est ce joueur mais dès le début du match je me suis dit que s'il était capable de maintenir sa débauche d'énergie l'autre avait peu de chances. Il a maintenu, je ne crois pas que le match ait duré un quart d'heure. Il bondissait dans tous les sens et il suffisait de le garder cadré et de déclencher au bon moment (encore qu'à la vitesse ou se joue ce sport il n'est pas évident de shooter au bon moment)

Atelier "culinaire" au club. Ma préparation était nettement meilleure à manger qu'à photographier donc il n'y en a pas de photo.

Sorties "fontaines" à Joudes (Jura ou Saône et Loire mais la frontière est floue dans le coin)

Toujours aussi discipliné, on me dit fontaine et je me précipite sur une vieille maison.

ou des vaches

Un morceau d'un magnifique ensemble de bâtiments. La partie agricole qui mériterait un petit rafraîchissement.

La fontaine de l'autre coté de la route

Un tas de bois en retournant aux voitures

On a fini la ballade au bord d'un petit lac

Atelier "gouttes" à l'APAJ