Marque : Nikon                                Modèle : FM Medical Nikkor      Format 35 mm 24 x 36

Caractéristiques : Le boîtier est un Nikon FM tout ce qu'il y a de plus normal mais il m'est parvenu dans une mallette en cuir d'un "assez beau gabarit" (5 kilos quand même) et un objectif imposant. Pas tout à fait aussi imposant que celui du Fotosnaiper mais quand même ...

Il s'agit d'un 200 mm poétiquement appelé "Medical Nikkor"qui offre quelques particularités :

1/ Pas de mise au point : on fait la netteté en jouant sur la distance entre l'appareil et le sujet.

2/ Il est livré avec un assortiment de bonnettes correspondant à des grossissements précis (d'où l'absence de mise au point qui viendrait semer le bazar)

3/ Il est muni d'un flash intégré annulaire alimenté par un bloc secteur. (Il existe une version avec alimentation à piles)

4/ L'ensemble de la mallette dégage une affreuse odeur de désinfectant. Bon, j'ai vu le Medical Nikkor d'un copain : l'odeur est la même.

La mallette

L'alimentation secteur, le boîtier avec son 200 mm et le panier contenant les bonnettes

J'ai fait ma feignasse, j'ai profité de l'achat de mon D750 pour tester l'objectif. Par contre je n'ai pas osé brancher l'antique flash annulaire sur le boîtier : les anciens flash sont parfois accusés de renvoyer des "patates" au boîtiers dont le voltage n'est pas vraiment compatible avec l'électronique récente.

La bague de vitesse de mon Nikon FE2 non recadrée.

Le logo du prisme. Là, j'ai recadré un tout petit peu pour rectifier l'horizontalité mais j'ai du enlever 1 à 2 % de l'image au grand maximum.