Marque : Nikon                                Modèle : F-601 Quartz date       Format 35 mm 24 x 36

Caractéristiques : Produit de 1990 à 1998 il est présenté comme le petit frère du F-801. Bien que la motorisation soit différente elle fat le même genre de bruit strident. Il hérite de la mesure matricielle qui a fait du F-801 un succès. il reçoit un flash intégré et il regroupe dans  le boîtier des fonctions en général dévolue à des accessoires. Les modes de flash évolués du SB-24 et le bracketing automatique confié au dos multifonctions MF-21 pour le F-801 font partie du voyage. Bon, c'est le genre de fonctions dont je ne me sers jamais et l'utilisation a l'air franchement complexe mais si c'est offert de bon cœur :-)

La maison ne reculant devant aucun sacrifice, je me suis offert la version "Quartz date" munie d'un dos dateur (en brocante on ne choisit pas sa version). Cette fois je vais faire gaffe à mettre cette m...de hors fonction avant de tester l'appareil : je n'ai encore jamais compris l'avantage de ruiner toutes ses photos avec une date dans un coin.

Par rapport au F-801 il gagne un autofocus "prédictif" un poil plus rapide (qui sera ajouté au F-801s)

Comme c'est censé être une version plus économique du F-801 on est certain que la fête ne va pas continuer et que les contingences matérielles vont se manifester bien vite.

Adieu l'obturateur de compétition du F-801 au 1/8000 et synchronisant au 1/250 et bonjour l'obturateur du F-301 au 1/2000 synchronisé au 1/125 (en même temps, 10 ans avant ça aurait été des performance de boîtier pro).

Dans le Chasseur d'images N°127 de novembre 1990 (dont sortent la plupart des infos de cette page) regrette (comme d'habitude) la suppression du test de profondeur de champ et l'absence de déclencheur électrique à distance (mais il y a le traditionnel filetage dans le déclencheur pour visser un déclencheur souple).

Dernier point d'économie : l'objectif 35-80 qui n'ouvre qu'à 1/4-1/5.6 mais possède le processeur 3D.

Le dos dateur