Marque : Canon                        Modèle : EOS 1000 F-N        Format 35 mm 24 x 36

Caractéristiques : Là, on est en plein dans le style "polycarbonate à donf". L'appareil et son zoom doivent peser le poids du 50 mm de mon Retina Reflex et tout est automatique avec des molettes et boutons pour le paramétrage des fonctions qui ressemblent déjà beaucoup à ceux des numériques.

La dame qui me l'a vendu se rappelle l'avoir acheté juste après son mariage en 1992. L'obturateur à lamelles métalliques donne du 1/2000ème à 30 secondes. Il est muni d'un zoom 35-80 en monture EF.

Bon, ben à l'usage, Y'a comme un problème !!! sur 24 vues, une seule d'impressionnée. Pour les autres l'obturateur n'a même pas fait semblant de s'ouvrir. Seule photo sauvée : un jeune photographe à la chasse au canard (je crois plutôt que c'était des foulques mais bon ...) On va dire que quand ça marche ça marche mais c'est quand même pas souvent :-(

Bon, après cette brillante démonstration, j'en ai acheté un second dans un lot. Comme je ne voulais pas rester sur un échec, j'ai jeté une Tmax 100 dedans. Cette fois, la technique a suivi et toutes les photos sont bonnes. 

Seul bémol, un jour ou je m'arrêtais pour faire 2-3 photos d'un poulain au bord de la route mon épouse, qui n'avait pas pris son reflex numérique, m'a emprunté l'EOS. Bilan : 23 photos du poulain en 10 minutes :-) 

Le scan dessert cette image qui m'a sauté au visage quand j'ai rallumé le labo après fixage. Il y a vraiment une ambiance particulière

Le sujet n'est pas vraiment sexy mais j'étais certain que les jours de ce vieil hôtel d'Annecy le Vieux étaient comptés. Entre la prise de vue et le tirage papier ce bâtiment n'est plus qu'un souvenir : les pelleteuses sont passées par là.

Pas bien loin de l'hôtel, j'ai bien aimé cet humour ecclésiastique.

La plus jolie des photos de poulain prises par mon épouse préférée. Il était très mignon quand même. Sur la photo, je tiens mon EOS 50E