Marque : Canon                                 Modèle : T60        Format 35 mm 24 x 36

Caractéristiques : Le dernier des Mohicans. Canon a sorti le T60, ultime appareil muni de la monture FD, en 1991, bien après les premiers EOS porteurs de la nouvelle monture EF dédiée aux autofocus de la marque. Ca ressemble à une concession aux canonistes de longue date frustrés de ne plus disposer de boîtiers récents pour utiliser leur parc optique. A priori, il était fabriqué par Cosina qui en fournissait une version légèrement différente à Vivitar sous le nom de V6000.

Considérant sans doute que les réfractaires aux EOS l'étaient également à la technologie récente, Canon fournit un appareil simpliste ramenant quelques années plus tôt en matière de performance. 

En compensation, il est très léger et pas compliqué. Je ne connais pas les ventes des T60 mais comme celui-ci était le premier croisé en 15 ou 20 ans de brocantes on peut penser qu'il s'en est vendu assez peu. Il faut dire que le concept me parait assez surréaliste : Proposer à des possesseurs d'AE-1 pour continuer à utiliser leurs objectifs un nouvel appareil moins performant que l'ancêtre me semble optimiste quant aux nouveaux utilisateurs l'EOS 1000 ou l'Epoca leur proposait tellement de fonctions supplémentaires quasiment au même prix que l'hésitation n'était guère permise.

Les vitesses vont de la seconde au 1/1000 avec une synchro flash au 1/60. Je l'ai trouvé muni d'un objectif Canon 35-70 ouvrant à 3.5-4.5.

Il a été testé dans le numéro 130 de mars 1991 de Chasseur d'images

A l'usage c'est plutôt bof bof ... Déjà, pour une pelloche j'ai passé deux jeux de piles et le suivi des deux diodes dans le viseur pour régler l'expo n'est pas une merveille. Du coup, la pellicule a du passe deux ou trois mois dans le boîtier. Comme ça les sujets sont variés.

Un bateau en train de remonter la Gironde (estuaire de la Garonne). J'ai attendu longtemps qu'il approche mais je pense que la marée ne devait pas être à la bonne phase car il avançait à peine.

Un arbre de mon village que j'âi beaucoup photographié. Là, je pense que c'est la dernière photo que j'en ferais.

Des balles rondes sur le premier plateau du Jura.

Autre spécialité jurassienne : le bois.

Là, nous sommes dans le Médoc

La route qui descend de Saint-Laurent-la-Roche

L'IME de Montaigu. 

Annecy