Marque : Kodak                             Modèle : Retinette II type 160    Format : 24x36 sur film 135

 

Caractéristiques : Caramba, encore raté ! Je suis encore passé à deux doigts d'une "tête de série". Hélas, comme pour le Retina I, le Canonflex RM ou l'Ihagee Kiné Exakta ce n'est que le second de la famille. C'est un joli petit folding 35 mm (ce n'est pas la catégorie la plus courante) produit en Allemagne de 1939 à 1941. Je l'ai trouvé en Suisse qui devait rester un des seuls pays pouvant et voulant importer des produits allemands à cette époque.

 

En ces temps reculés même Kodak n'avait pas encore découvert le charme du levier d'armement et son influence bénéfique sur la consommation de pellicules. C'est donc une molette qui se charge d'avancer le film. Lequel film entraîne le cabestan qui compte les 8 perforations rituelles avant de bloquer l'avance et de libérer le bouton du déclencheur placé sur le capot. Un filetage pour déclencheur souple se trouve sur le capot à coté du déclencheur.

 

L'obturateur Compur s'arme séparément par un petit levier. Il donne les vitesses de la seconde au 1/300 et une pose B. L'obturateur est un Anastigmat Kodak de 5 cm de focale et ouvrant à 1/3.5.

 

Le viseur peut être rangé dans la catégorie "consternant" : on a l'impression de viser par un trou de serrure (on se demande même si la clef n'est pas restée dans la serrure). Comme de bien entendu pour un appareil bas de gamme de l'époque la mise au point se fait uniquement grâce à la bague de distance sans assistance.

 

 

Celui de Sylvain a un autre obturateur moins rapide.