Marque : Nikon                                Modèle : FE2        Année : 1983         Format 35 mm 24 x 36

Caractéristiques : On pourrait penser que c'est l'évolution du Nikon FE mais selon Chasseur d'images la profonde transformation entre les deux boîtiers aurait mérité un changement de nom. Le plus gros changement est l'obturateur entièrement nouveau composé de 4 lamelles en titane de deux centièmes de millimètres d'épaisseur pour diminuer leur masse et embouties en forme d'alvéoles pour les rigidifier. Ces lamelles se déplacent verticalement en 12 millisecondes ce qui permet une synchronisation flash au 1/250. 

Pour la lecture des indications de la cellule, c'est une aiguille traditionnelle qui est visible dans le viseur. Il fonctionne en mode manuel ou en priorité ouverture.

Je l'ai trouvé très sale avec un zoom Sigma au range très élevé pour l'époque (35-200 ce qui fait quand même 6 x) Mais qui porte les traces d'un recollage qui ne me donne pas bien confiance. Comme souvent, un filtre UV vissé en permanence a préservé le bel aspect de la lentille frontale.

Il a été testé dans le "Chasseur d'Images" de juin 1983.

Avec le zoom Sigma

Avec un 50 mm F 1/1.8 piqué à mon Nikon F

Vue sur les lamelles de l'obturateur "de course"

Gros plan sur la mollette de vitesses à main levée avec mon Medical Nikkor monté sur mon D750. Ce n'est pas un crop, c'est le cadrage original. Par contre, même à f16 la profondeur de champ n'est pas immense.

Superbe appareil très agréable à utiliser. Je me suis contenté d'utiliser le 50 mm.

Baume-les-Messieurs

Des trucs bizarres du coté de Dijon

Je voulais la statue seule mais, manifestement, le monsieur tenait à être sur ma photo.

Un lavoir dans un village jurassien dont j'ai oublié le nom

Une partie du château de Presilly

Une 404 comme neuve